Podcast #2 : Confiance en soi et doutes, réalisations et échecs

*Retranscription du podcast en cours*

 

Publicités

Poussière de Locks

Le titre de ce billet qui se veut tendre et poétique devrait plutôt être « Comment ne pas péter un cable et se raser la tête en voyant comme la poussière vient se poser sur nos locks laaaaaaaaaa ?! »

Parce que je me suis moi même posée la question, à plusieurs reprises, consultant blogs et chaines youtube pour savoir comment faire pour délivrer mes bébés de ce mal! Cela n’a pas été évident, ça a été un long périple, voici mon histoire *tu-dum*

En 2014 je fais le choix de faire des locks et je vous expliquais pourquoi dans le billet Pourquoi j’ai decidé de faire des Locks ?

Tout s’est toujours bien passé, ils ont extraordinairement bien poussé en même temps que mon bidon d’ailleurs….et puis chute hormonale donc gros moment de faiblesse, super mal vécu, que je vous racontais dans le billet Perte de cheveux, Alopécie Post Partum.

Les choses se sont remises en place, ils retrouvaient de leur tonicité etc. mais c’est vrai que cette année fut difficile émotionnellement et ça s’est traduit par un état de fatigue intense et un état de déprime. Ainsi, mes cheveux ont immédiatement changé d’état, ils n’étaient plus réceptifs, avaient 0 formes harmonieuses, et devenait de plus en plus ternes…et malgré le fait de me couvrir la tête à la maison avec le fameux collant noué, c’est la première fois que je constatais qu’il y’ avait de la poussière incrustée dans mes locks. Heureusement pas toutes mais seulement certaines situées à l’arrière. (3 locsk que j’ai fini par couper…)

J’ai fait le décrassage bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, j’ai lavé mes cheveux au liquide vaisselle aussi… rien n’y a fait. Après plusieurs mois, j’envisageais sincèrement de me raser la tête et de me séparer de mes bébés…puis je me suis dit « et si je me colorais les cheveux ? » sauf que j’appréhendais car jamais fait de coloration de ma vie. ‘Like a virgin hiii’

Je ne voulais pas faire une coloration pour changer de couleur (j’y ai pensé) en tout cas pas toute seule de peur de faire n’imp. Donc j’ai fait des petites recherches et une blogueuse (dont j’ai oublié le nom sorrry) cite la magnifique Nerissa Irving* aux locks interminables, qui aurait évoqué une fois l’utilisation d’ une coloration de la marque Bigen. Je tape sur google et je me dis, mais j’ai déjà vu cette boite quelque part ! Et en effet sans avoir posé véritablement mes yeux dessus, j’ai déjà croisé cette boite dans les magasins dits « éxotiques ». Le lendemain nous allons faire les courses dans une galerie marchande où il y’a une boutique exo où je vais souvent chercher du gombo, du bissap, du foléré…

Je vois qu’ils proposent deux teintes de noir Oriental et Noir Naturel…je ne sais pas trop. La vendeuse et le vendeur, me regardent, regardent mes cheveux et haussent les épaules…(on repassera pour les conseils heeein!) donc au pif je prends le n°59 : Noir Oriental et je m’imagine immédiatement en train de faire des dégâts sur ma tête, de la coloration coulant sur le front, les tempes,le cou les yeux….

IMG_20171210_182729.jpg

Dimanche soir, je me lance et mélange cette petite poudre avec 5 mini doses d’eau et au contact de l’air la pâte homogène fonce…vite j’applique toute la pâte sur toute ma tête, de la racine aux pointe ( la quantité est suffisante) et je n’attends pas 30 minutes, mais 1 heure…je me dis le temps que ça prenne bien sur mes cheveux locksés et bien crépus c’est ce qu’il faut.

Je rince…longtemps…je shampooine …3 fois…je rince encore…l’eau n’est pas limpide mais j’ai peu que ça enlève la coloration donc j’arrête et laisse mes cheveux sécher à l’air libre.

ET LE RESULTAT EST PARFAIT! Mes cheveux paraissent moins ternes et c’est à peine visible juste il paraissent en meilleure santé…et ça camoufle réellement  les petits points blancs de poussière qu’on ne peut retirer au risque de fragiliser la locks !!!

Je suis soulagée, j’ai trouvé la solution, on verra bien dans combien de temps je devrais refaire une coloration mais pour le moment top et même si je n’ai pas vraiment hydrater mes cheveux les jours suivants (bouh oui pas bien je sais) ils vont bien !

PS : Je tiens à dire que ce problème ne remet pas en question la propreté de mes bébés. La poussière est un problème pour tous, certaines personnes portes fichus, kitambala, foulards pour s’en protéger au quotidien.

Bisous .

IMG_20171230_155808.jpg

On regarde les cheveux pas le visage fatigué, merci.

Podcast #1 : LES INSTAMOMS !

Voilà ! Il est tout prêt mon premier podcast ! Quel exercice plaisant !!! Et bien j’espère que ce ne sera pas trop agaçant à écouter …sinon j’ai été sympa , la retranscription est juste après 😉 !

« Salut à vous qui m’écoutez ! Bienvenus sur ce premier podcast !

Alors je n’ai pas encore trouver de nom (entre temps si !) donc ce sera juste les podcasts de Cœur de louve… je vais essayer de ne pas être trop longue je sais que tout le monde à beaucoup de choses à faire, pas beaucoup de temps, on court, on court, on court…donc voilà c’est vraiment un moyen pour moi de partager des choses en live mais de ne pas le faire en vidéo, comme ça pas obligée de me maquiller …. là par exemple j’ai une gueule horrible, je suis absolument affreuse mais ça vous ne pouvez pas le voir donc c’est top.

Pour ce tout premier podcast j’aimerai parler des Instamoms : Pour ceux qui ne le savent pas, ce terme désigne les mamans ou futurs mamans sur instagram. Je voulais un peu vous raconter comment j’en suis devenue une même, si c’est chiant et bizarre de dire cela et d’étiqueter les gens (cf .Je ne suis pas qu’une mère, ne vous en déplaise.) Loin de moi l’envie de critiquer mais juste envie de vous faire part de mon expérience.

Premièrement , j’ai commencé à utilisé Instagram vers 2013, bien avant de tomber enceinte…je partageais deux ou trois choses sans être particulièrement active quotidiennement. Mais avant de tomber enceinte je passais beaucoup de temps sur les forums pour justement discuter avec de personnes qui partageaient un petit peu les mêmes questionnement…d’ailleurs cela avait commencé avec mon contraceptif, le stérilet Mirena, avec lequel je rencontrais quelques problèmes… donc je parlais avec des jeunes filles à ce sujet. Puis quand le désir d’enfant à commencé à se faire présent, j’ai quand même pu en discuter avec des jeunes femmes sur doctissimo et cela m’a beaucoup aidé à formuler certaines choses que je ne pouvais pas forcément formuler à mes amis, qui n’en étaient pas forcément là. Et en fait c’est assez simple de dire des choses assez librement à des gens qu’on ne connaît pas c’est même beaucoup plus simple , ce qui est très étrange…

Voilà comment j’ai commencé à parler avec un groupe de cinq filles sur doctissimo puis nous sommes passées sur facebook puisqu’on a découvert qu’une des filles nous mentait, pas du tout enceinte, ni de véritable désir de l’être , on s’est même posé la question de savoir si c’était un homme!). Et quand je suis tombée enceinte et que ça a commencé à se voir, c’est vrai que j’ai eu envie de le montrer. Je me souviens de cette première photo sur instagram, je devais être enceinte de 4 mois avec mon tout petit bidon…d’ailleurs certaines personnes ont appris ma grossesse comme ça …parce que je ne savais pas comment l’annoncer…surtout que le début de grossesse fut compliqué…mais bon voilà….et s’en sont suivis les hashtags #novembrette2015 & cie et par la j’ai découvert d’autres mamans et futurs novembrettes (femmes enceintes dont la date prévue d’accouchement était prévue en novembre) mais pas que ! Et j’ai rapidement trouvé que c’était un univers rassurant, assez magique, parce que voilà même si j’avais une de mes amies enceinte en même temps que moi, on était pas si proche que ça (géographiquement) donc on arrivait à parler via whatsapp mais voilà besoin d’en parler encore et encore… plus on en parle et plus on peut faire face à ses craintes donc c’était vraiment top. Pouvoir échanger sous les posts de chacune, sur des questions diverses et des craintes qu’on a depuis le premier jour de notre grossesse ben mine de rien c’est précieux.

Ce fut également réconfortant sur les dernières semaines de grossesses où l’attente se fait longue, surtout quand c’est un premier enfant…et puis non, même je pense que c’est aussi long pour un deuxieme, voir plus j’en sais rien encore (oh ce joli lapsus) mais voilà c’était super drôle de voir les jours passer et de voir que telle fille avait accouché et que toi c’était bientôt ton tour sans savoir quand exactement. Donc t’es content mais pas mal frustré…mais beaucoup de joie également. C’est bizarre de ressentir autant de joie pour des personnes qu’on ne connait pas et voilà c’est un sentiment qui se poursuit après notamment celles qu’on continue à suivre et avec qui on partage toujours nos joies et craintes de jeunes mamans et de jeunes parents, et dieu sait que ce n’est pas évident quand on a peur, quand il y’a les premiers rhumes de bébé quand…il y’a tout pleins de craintes qui passent enfin c’est vrai que c’est super compliqué…Mais moi je trouve que ça a été vraiment une expérience positive il y’a toujours des instamoms que je suis depuis, même si j’ai enlevé toutes les photos de ma fille et de grossesse et décidé de faire un compte insta plus tournée vers ma figure, que je n’aime pas forcément, mais justement je trouve que c’est un autre processus, ça fait partie d’une autre étape de ma vie et ça m’aide tout autant que ça m’a aidé pendant ma grossesse.

Même si il y’a eu un truc très bizarre que j’ai pu remarquer : de la malveillance de certaines mamans qui se permettent de faire des jugements sur d’autres et de façon assez brutale, et donc tu ne comprends pas trop ce qu’il se passe. Je n’ai jamais été prise a partie ou cible de ces choses là, peut-être parce que je n’ai pas beaucoup de followers et puis j’étais en profil privé…beaucoup de choses très très méchantes que je prenais très à cœur même pour des mamans que je ne connais pas dans la réalité mais que je suis et pour lesquelles j’ai vraiment de l’affection. Voilà ça c’est un côté très pénible ..ou alors il y’a des mamans qui, si tu oublies de liker une seule de leur photo, tu sens qu’elle te lance des piques, c’est jamais direct, elle sont toujours en train de se plaindre des autres mamans et tu sens un besoin de reconnaissance super malsain, qui se fait à travers l’image de leurs enfants et ça par contre c’est mort . Donc j’ai arrêté de suivre ces filles où je sentais qu’il y’ avait quelque chose qui n’allait pas à ce niveau là…

Mis à part ça j’en retiens vraiment que du positif et toutes ses mamans que je suis au quotidien…je ferai un autre podcast pour expliquer pourquoi c’est pas simple d’être un bisounours parce que je le suis assez ..mais voilà je suis vraiment contente d’avoir fait partie de cette communauté, de toujours en faire partie, c’est vrai que je ne suis plus de nouvelles mamans mais je garde le lien avec celles que je suis depuis un bout de temps maintenant, parce qu’ on développe des amitiés virtuelles, peut-être pas aussi poussées que certaines, qui se rencontrent, s’adorent, s’envoient des choses…mais au fond il y’ a de la bienveillance et je souhaite toujours le meilleure aux autres quoi!

Je crois que je tourne un peu en rond…mais en conclusion voilà ça a été un bon moyen de parler de choses, vider son sac, ne pas bassiner ses amis avec ça…pouvoir en parler, en parler, en parler parce que sinon c’est compliqué de passer de la vie de jeune femme à jeune maman…tu te sens comprise…beaucoup plus.

Voilà c’était mon premier podcast, pas très construit, mais je préfère être comme ça, dire les choses comme elles viennent voilà…soyez indulgents je vous en prie 😀 …j’essaierai de conserver le même format,10, 12 , 15 minutes merci de m’avoir écouter, merci de vos retours. Je vous fais des bisous et à bientôt !  »

Love.