14-Sein ou biberon….alors ?

Je me suis beaucoup posée la question de savoir si j’allais donner le sein à mon bébé ou lui donner le biberon juste après sa naissance.

J’ai même été sur le plateau des maternelles pour discuter de mes craintes et partager les questions que j’avais ! (et oui clique ici pour voir)

Ce que j’ai pu retenir, c’est que le débat entre les pro-sein et les pro-biberon était tendu et que parfois ça pouvait devenir très agressif !

Perso, les discours trop insistants sur l’allaitement, faisaient directement ressortir mon esprit de contradiction et j’arrivais à dire des choses que je ne pensais pas vraiment…

J’ai eu un cours de préparation à l’accouchement sur le sujet. Après le premier entretien avec la sage femme elle me dit « Vous allez faire plutôt le cours sur l’allaitement maternel » comme pour me convaincre…le truc c’est que je n’étais pas ignorante sur le sujet, juste je me posais des questions sur la douleur, la fatigue et surtout de savoir si j’en avais envie.

Bref, je n’étais toujours pas décidée jusqu’au jour de mon accouchement !

Et à la maternité, dans la salle d’accouchement alors que j’avais encore le pattes écartées , la sage femme m’a demandé « Alors vous lui donner le sein ou on lui prépare un biberon » et j’ai eu un instant de « euhhhh ….bah…euuuuh je ne sais pas…allez je vais essayer de lui donner le sein ».

LA MISE AU SEIN

Donc, on nous a remonté dans la chambre de suite de couches où nous allions séjourner 3 jours, et alors que nous étions seules j’ai essayé…petit échec…bébé dormait et ne semblait pas vouloir téter.

Une sage femme est venue plus tard et me la coller au sein (assez brusquement), je n’ai pas apprécié voir  sa main agripper la tête de ma fille, son autre main agripper mon sein et paf tout ça s’entrechoquer.on aurait dit qu’elle branchait son chargeur à une prise !!!

Plus tard j’ai eu une sage-femme super douce, que je n’oublierai jamais car elle a été parfaite pendant tout le séjour, une femme adorable qui aime son travail et surtout qui aime les bébés et les mamans! Je la remercie de tout mon cœur ! Pas que pour la mise au sein….en fait elle m’a laissé faire et m’a guidée de sa douce voix…et la c’était partie.

Je n’avais plus de stresse, je m’adressais à mon bébé et ne me décourageais pas car ce n’est pas une mince affaire malgré tout.Bébé contre moi, je ne me sentais pas fatiguée et j’étais juste rassurée

LA MONTÉE DE LAIT

Puis elle est arrivée …et je voulais dire (car on y passe toute qu’on allaite ou pas) que c’est le moment le plus compliqué sur lequel on devrait vraiment nous briefer, mais une fois passé c’est easy!

C’est à ce moment là où l’allaitement est devenu un peu douloureux (mais largement supportable, juste tu fais un peu la grimace) donc j’ai eu des petites crevasses, Chéri est allé m’ acheter la crème Lansinoh (et des bouts de sein qui ne m’ont pas servis) et après le passage d’une sage-femme à la maison aussi ça m’a beaucoup aidé. Bébé tétait bien, il fallait juste revoir les positions avec l’aide de mes deux coussins d’allaitement.

Ça a duré 3 jours, j’avais des obus et c’était un peu douloureux même sous la douche…MAIS C’EST Passé ! OUF !

LES TÉTÉES

Lors du premier mois je notais les heures et quel sein j’avais donné afin d’avoir une idée.

Elle tétait entre 10 à 12 fois (nuit et jours) soit toutes les deux -trois heures. Par contre elle ne tétait pas plus de 7-8 minutes et régurgitait beaucoup. Ainsi elle n’a pas pris beaucoup de poids. La pédiatre nous a donc proposé de compléter avec un biberon le soir…120 ml.

J’étais un peu réticente, mois qui restait ouverte à la possibilité du biberon et bien je ressentis un sentiment assez étrange. Je ne voulais pas louper ce moment câlin INCROYABLE avec ma fille, (assez addictif )et si elle préférait le biberon et  rejetait le sein  (donc me rejetait MOI) ? *psyhotage*

LE TIRE-LAIT

Aussi je me suis raisonnée et donc une amie à ma sœur m’a donné son tire-lait de la marque lansinoh pour que je tente de tirer ce fameux biberon du que le papa pourrait donner le soir. Le tire-lait est petit et très pratique et je n’ai aucune difficulté à l’utiliser.

A-lansinoh-364007

Avec je tire au début 2 biberon de 120 assez facilement. On a un biberon avec tétines adaptées et bouts rappelant le téton. Bébé boit vite, la première fois c’est assez périlleux mais la deuxième fois ça va mieux.

Je tire mon lait 3 fois.

Puis je n’arrive plus à obtenir les mêmes quantités et quand je remets bébé au sein j’ai l’impression qu’elle ne mange pas assez et s’énerve sur mon sein.

Je m’autorise une sortie lors d’un week-end (vendredi soir et samedi soir), elle a deux mois donc je me dis on va tester le lait Gallia Calisma.

L’ALLAITEMENT MIXTE

Donc pendant une semaine, nous lui donnons un biberon de lait Gallia Calisma le soir et tout va bien, elle ne boit que 90, comme quand je tirais mon lait. Au bout de 4 jours elle fait des selles très odorantes et vertes…je me dis bon j’ai mangé des poireaux c’est peut-être ça. Puis le lendemain elle régurgite a peu près la totalité. Je me dis bon elle a peut-être trop mangé ce soir elle n’avait pas faim elle était juste trop fatiguée et je voulais qu’elle mange avant de démarrer sa nuit.

Donc le week-end je sors et comme j’ai bu quelques verres, elle prend 2 biberons de plus.

Lundi on se réveille tranquillement et je la mets au sein, tout va bien…sauf que je regarde ses mains et la le choc…ELLES SONT TOUTES GONFLÉES. Je regarde ses pieds et pareils ils sont tout gonflés. Elle est toujours au sein donc j’essaie de ne pas paniquer, j’attrape mon téléphone et je tente de joindre la pédiatre. Je l’habille et on va au cabinet.

Et le verdict tombe : elle est allergique au protéines de lait de vache !

Je me sens tellement coupable.

La pédiatre nous prescrit un autre lait mais je décide de la laisser au sein jusqu’à ce qu’elle se remette….La semaine qui suit j’ai un bébé grognon, avec des selles vertes et je la surveille comme du lait sur le feu.

Malgré tout je décide de me procurer le lait prescrit car je vais devoir m’absenter et je pense au moment où je vais devoir la confier (j’ai la chance de ne pas avoir repris le travail car je passe un concours bientôt).

Lait-1er-age-Allernova-AR-NOVALAC-31

Ce lait est plus cher mais est remboursé en parti.

Par contre bébé n’en veut pas et je ne peux pas lui en vouloir, ça ne sent pas très bon (odeur de croquettes pour chats ou chiens) et le goût est affreux.

Donc voilà, elle continue à prendre le sein mais on a tenté deux fois le Novalac…si elle n’en veut pas il faudra en tester un autre….

Donc quelques jours après on comprend que ce lait il faut qu’elle le boive chaud, et elle s’y fait.On garde une tétée du matin et celle du soir, donc biberon + compote à midi et biberon ou tétée à 16h…puis progressivement on ne garde que la tétée du matin pour éviter l’endormissement du soir au sein.

Quelques semaines plus tard, on installe la diversification (on fait les petits pots nous même car dans ceux commercialisés il y’ a du lait partout), on ajoute dans son lait des céréales Picot sans lait qu’on trouve en pharmacie (goûts nature, vanille et chocolat) et ça va très bien.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un bébé allergique risque souvent d’être sous les courbes de croissance, sans que cela ne soit très grave bien sur, et l’ajout des céréales épaissit le lait donc bébé est rassasié, et fait ainsi de meilleures siestes et de meilleures nuits !

picot

La marque fait aussi des boudoirs sans lait à partir de 8 mois.

Ah et pour les biberons, elle n’aime que les MAM ! La forme de la tétine est top (je ne comprends pas le principe des tétines rondes…)

mam-biberon-1er-age-270-ml

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s