De vous à moi (n°1) : Tatoo or not tatoo ?

Ici je souhaite partager vos histoires en toute sincérité car elles m’intéressent et ce blog est aussi le vôtre.

Ainsi je débute une  série de témoignages autour de différents sujets.

La première série abordera le thème du tatouage car ce qui est intéressant au delà du tatouage en lui même, c’est le cheminement singulier et perpétuel de cette démarche. Que vous ayez franchi le pas …ou pas, venez partager votre histoire, n’hésitez pas à m’écrire à l’adresse suivante et à partager autour de vous : ecrireacoeurdelouve@gmail.com .

Je tiens à remercier chaleureusement Debby qui partage avec nous l’histoire de ses tatouages ! ❤

« Depuis toute petite j’ai toujours su que je me ferai tatouer, et pas qu’une fois! 
Je crois que ça a du commencer grâce a ma tatie qui avait son signe astrologique tatoué sur l’épaule (un scorpion que j’appelais la crevette ) et qui me fascinait… ensuite le grand dragon dans le dos de Shiryu, le beau brun aux cheveux long des Chevaliers du Zodiaque, a continuer à alimenter mon intérêt de ces dessins dans la peau!
shiryu

Hey BG !

Je voulais évidemment moi aussi un méga dragon dans le dos!!! J’adorais le fait que ce tatouage ait un sens particulier (le fait qu’il représente la vie du personnage, et qu’il disparaisse quand il s’approche de la mort). 
J’ai suivi avec passion le parcours de mon  papi quand il a décidé de se faire tatouer un aigle sur l’épaule, et a partir de ce moment la j’ai réellement commencer a créer mes propres tattoos, non seulement au niveau graphique mais aussi au niveau de la signification.
A 19 ans, après 3 ans de travail ( mes cahiers de cours s’en souviennent encore) je me suis enfin fait tatouer la cuisse ma clé de sol avec la rose enroulée autour.
cle-debby_gf
Expression de mon amour de la musique qui m’avait bien aidé a surmonter les difficultés de la vie d’ado, voire même de la vie tout court. Je l’ai fait sur la cuisse vu que c’est l’endroit qui soutient tout le corps (aussi parce que c’est la ou il y avait le plus de place hein!). Un grand jour ! Cela a pris a peu près 1h30 et c’était geniaaaaaaaaal ! La douleur était minime c’était un vrai plaisir au final ! 
Et je confirme du coup la rumeur qui dit que dès que l’on commence. .. Ça devient une addiction!
Six mois plus tard, je me faisais tatouer la phrase tirée du film Moulin Rouge : « the greatest thing you’ll ever learn is just to love and be loved in return » par une amie qui se lançait dans le tatouage. Peut être pas la meilleure des idées car malgré le fait que je fasse très attention aux détails,  elle a réussi faire une faute d’orthographe. .. je le ferai corriger un jour…mais j’attends l’inspiration. Mais même si il n’est pas parfait, je l’aime quand même beaucoup, il représente un petit peu ma façon de voir la vie !
Deux mois après j’avais de nouveau rendez vous chez Biotek a Toulouse pour me refaire tatouer un lettrage sur l’épaule par le même tatoueur qui a réalisé le premier. Bizarrement ce tattoo là est celui qui a le sens le moins évident je trouve. J’ai donc tatoué sur mon épaule : « kiss here » tout simplement. Ce tatouage provoque pas mal de réactions, le plus souvent par les lourdeaux de service, mais je me demande si je ne l’ai pas fait par esprit de provocation justement… car ce tattoo situé à cet endroit pour exprimer que ce que l’on voit aux premiers abords n’est pas forcément à prendre au premier degré. Je réponds souvent aux lourdingues qui s’approchent trop près que ce n’est pas parce qu’il y a une invitation sur la table qu’elle est a leur nom.
Ce tattoo représente cela, et le fait que malgré tout ce que l’on voit d’une personne, c’est lorsqu’on apprend à la connaître que l’on comprend mieux ce qui saute aux yeux au premier regard . 
Après la looongue période d’abstinence due à ma grossesse, j’ai enfin pu me relancer sous les aiguilles et me procurer la dose d’encre qui me manquait  ( bah oui… on dit qu’il faut six mois au surplus d’encre pour être évacué du sang) et c’est encore une fois un ami tatoueur en devenir (qui fait un super travail) qui a eu la charge de piquer mon mollet pour y graver un pistolet de pirate. Ce tatouage représente assez bien mon caractère : beaucoup de gueule, mais pas bien méchante et qui ne mord qu’en cas d’extrême nécessité. Ce tattoo est un peu ma petite protection, mon petit côté superstitieux. 
debby gun_GF.jpg

Un petit côté Guns N’ Roses !

Beaucoup de personne ont critiqué celui ci, bien qu’il soit exactement comme je le voulais, les gens se permettront toujours de venir juger en fonction de leurs propres attentes, car elles ne le trouvent pas assez rempli, pas fini, pas assez précis…
Les avis sur mes bébés  n’ont aucune importance pour moi heureusement, mais il fallait s’y attendre! Quoi qu’il en soit je suis très contente de chacun de mes tatouages malgré leurs petites imperfections  ils font partis de mon histoire, ce sont de super expériences que je ne regrette en aucun cas et que je vais réitérer autant que possible! 
Le tatouage pour moi c’est un vrai mode d’expression avec le meilleur matériau possible : son propre corps. On a tous un rapport différent au corps et j’avoue que j’ai toujours eu des rapports conflictuels avec le mien, les tatouages ont du coup été une sorte de booster. J’ai appris a mieux l’aimer, a l’accepter et a bien mieux le traiter aussi. Une vrai thérapie ! Une thérapie qui passe par l’art… Si c’est pas beau ça !  »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s