FOOD : Les gourmandises de Karelle !

Bon je devais écrire sur un livre mais le cœur n’y est pas trop, il fait froid, c’est dimanche, une pile de linge attend que je m’occupe d’elle alors que  j’ai juste envie d’une grande tasse de thé, d’un plaid, d’une série et d’une part de tarte…

Mais pas n’importe quelle tarte ! Non, non, non… une tarte spéciale qui me réconforte dans ces petits moment de faiblesse ! Je vous présente cette chère et tendre tarte juste là!

tarte

Tarte pistache-abricot, devenu un classique à la maison ©Lesgourmandisesdekarelle.com

C’est grâce à elle  j’ai découvert Les gourmandises de Karelle il y’ a quelques mois de cela (aussi grâce à cette boite d’abricots dont je ne savais que faire…).

Une tarte que je fais depuis plusieurs mois suite à la découverte du blog culinaire de Karelle Vignon-Vuillerme et  créé en 2013, où elle partage recettes et bon plans des villes quelle connaît, mais surtout de sa ville de résidence : Dakar.

Très vite son site rencontre un vif succès et lui permet de développer une application de recettes, disponible sur smartphones. Son travail a été reconnu et primé lors des nombreuses remises de prix de communication digitale pour les initiatives africaines en 2016 et 2017.

Ce qui plaît c’est le fait que ses recettes reflètent son vécu sur différents continents mais aussi son esprit de curiosité et d’ouverture aux différentes cultures : des recettes sucrées ou salées, européennes et africaines (de toute l’Afrique mais principalement du Sénégal) qui sont faciles à réaliser (pas besoin ingrédients aux noms bizarres qu’on ne trouve nulle part où qui coûtent une fortune) et qui, gustativement, sont à tomber !

tiebou yap

Thiebou yapp ! Plat sénégalais, un délice ! ©Lesgourmandisesdekarelle.com

 

Un blog inspirant, abordable et sans prétention ! donc je n’ai plus qu’à vous souhaiter un « Bon appétit baby » !

 

 

 

Publicités

FOOD : Mon Thiep Poulet ! * Recette facile et simple*

thiep

Cette recette sénégalaise se fait soit avec du poulet ou avec du poisson.

Je préfère avec le poisson mais par soucis logistique (on a acheté un appartement neuf et on doit faire la cuisine, donc on se débrouille et je fais au mieux, surtout que là je cuisinais pour 10 personnes…) j’ai décidé de prendre du poulet. On est pas obligé de mettre de la viande pour les végétariens c’est tout aussi bon !

Donc mon autre problème, c’est que ma recette n’est pas précise-précise au niveau des doses parce que je fais à l’oeil…et ouais c’est comme ça la cuisine à l’africaine !

Mais je vais tenter de donner des mesures approximatives…pour 6 personnes environ.

Pour le temps de préparation ça dépend, moi j’ai mes cocottes qui  accrochent et ce n’est pas facile de cuisiner sur des plaques à induction… j’ai du finir la cuisson du riz à la couscoussière… bref c’est parti :

Ingrédients

6 cuisses ou pièces de poulet // 1 kg de riz 2 ou 3 fois cassé (dans commerce exotiques) // 1 boite petite ou moyenne de concentré de tomate // 2 oignons // 2 gousses d’ail // 3 navets // 4 grosses carottes//  4 grosses pomme de terre // patate douce (si vous aimez) // un quart de choux blanc // sel // poivre // 1 verre d’ huile de tournesol ou d’olive//cube maggi // 1 Piment oiseau / une bonne poignée de Gombos / une aubergine africaine « Diakhatou « (dans commerce exotique) (et j’ai ajouté un peu de poivron rouge mais ce n’est pas dans la recette initiale mais c’était bon )

Préparation

  • Couper les légumes : les oignons et l’ail grossièrement, les carottes en 4 (sur la longueur puis largeur ou vice-versa ), les pommes de terres en 2 ou en 4 selon la taille (idem pour patate douce), et le chou en un gros quartier, laisser le diakhatou entier
  • Faire chauffer l’huile et y plonger les oignons et l’ail dans une cocotte, ajouter de l’eau petit à petit  jusqu’à ce que les oignons soient fondants
  • Faire cuire le poulet (pour ma part je l’avais mariné la veille et mis au four) puis le retirer
  • Saler et poivrer puis ajouter le pot de tomate et de l’eau jusqu’au eau de la cocotte
  • Ajouter les légumes et les laisser jusqu’à ce qu’ils soient cuits et les retirer
  • Ajouter le riz dans le bouillon de tomate et remuer. Surveiller la cuisson jusqu’à absorption complète du bouillon
  • Mixer le gombo et le mettre dans un bol a côté. Mettre le piment dans un plat à coté aussi.
  • Voilà vous pouvez servir (riz, légumes par dessus, poulet et gombo + piment à côté, mais aussi arôme maggi pas loin pour saler si il manque du sel )
  • Bonne Appétit !!!

Voilà, je partagerai la version poisson, avec les différentes étapes en photo car un peu plus compliquée mais tellement meilleure :p !

Testez et donnez vos avis !