Podcast du Cœur #1 : LES INSTAMOMS !

Voilà ! Il est tout prêt mon premier podcast ! Quel exercice plaisant !!! Et bien j’espère que ce ne sera pas trop agaçant à écouter …sinon j’ai été sympa , la retranscription est juste après 😉 !

« Salut à vous qui m’écoutez ! Bienvenus sur ce premier podcast !

Alors je n’ai pas encore trouver de nom (entre temps si !) donc ce sera juste les podcasts de Cœur de louve… je vais essayer de ne pas être trop longue je sais que tout le monde à beaucoup de choses à faire, pas beaucoup de temps, on court, on court, on court…donc voilà c’est vraiment un moyen pour moi de partager des choses en live mais de ne pas le faire en vidéo, comme ça pas obligée de me maquiller …. là par exemple j’ai une gueule horrible, je suis absolument affreuse mais ça vous ne pouvez pas le voir donc c’est top.

Pour ce tout premier podcast j’aimerai parler des Instamoms : Pour ceux qui ne le savent pas, ce terme désigne les mamans ou futurs mamans sur instagram. Je voulais un peu vous raconter comment j’en suis devenue une même, si c’est chiant et bizarre de dire cela et d’étiqueter les gens (cf .Je ne suis pas qu’une mère, ne vous en déplaise.) Loin de moi l’envie de critiquer mais juste envie de vous faire part de mon expérience.

Premièrement , j’ai commencé à utilisé Instagram vers 2013, bien avant de tomber enceinte…je partageais deux ou trois choses sans être particulièrement active quotidiennement. Mais avant de tomber enceinte je passais beaucoup de temps sur les forums pour justement discuter avec de personnes qui partageaient un petit peu les mêmes questionnement…d’ailleurs cela avait commencé avec mon contraceptif, le stérilet Mirena, avec lequel je rencontrais quelques problèmes… donc je parlais avec des jeunes filles à ce sujet. Puis quand le désir d’enfant à commencé à se faire présent, j’ai quand même pu en discuter avec des jeunes femmes sur doctissimo et cela m’a beaucoup aidé à formuler certaines choses que je ne pouvais pas forcément formuler à mes amis, qui n’en étaient pas forcément là. Et en fait c’est assez simple de dire des choses assez librement à des gens qu’on ne connaît pas c’est même beaucoup plus simple , ce qui est très étrange…

Voilà comment j’ai commencé à parler avec un groupe de cinq filles sur doctissimo puis nous sommes passées sur facebook puisqu’on a découvert qu’une des filles nous mentait, pas du tout enceinte, ni de véritable désir de l’être , on s’est même posé la question de savoir si c’était un homme!). Et quand je suis tombée enceinte et que ça a commencé à se voir, c’est vrai que j’ai eu envie de le montrer. Je me souviens de cette première photo sur instagram, je devais être enceinte de 4 mois avec mon tout petit bidon…d’ailleurs certaines personnes ont appris ma grossesse comme ça …parce que je ne savais pas comment l’annoncer…surtout que le début de grossesse fut compliqué…mais bon voilà….et s’en sont suivis les hashtags #novembrette2015 & cie et par la j’ai découvert d’autres mamans et futurs novembrettes (femmes enceintes dont la date prévue d’accouchement était prévue en novembre) mais pas que ! Et j’ai rapidement trouvé que c’était un univers rassurant, assez magique, parce que voilà même si j’avais une de mes amies enceinte en même temps que moi, on était pas si proche que ça (géographiquement) donc on arrivait à parler via whatsapp mais voilà besoin d’en parler encore et encore… plus on en parle et plus on peut faire face à ses craintes donc c’était vraiment top. Pouvoir échanger sous les posts de chacune, sur des questions diverses et des craintes qu’on a depuis le premier jour de notre grossesse ben mine de rien c’est précieux.

Ce fut également réconfortant sur les dernières semaines de grossesses où l’attente se fait longue, surtout quand c’est un premier enfant…et puis non, même je pense que c’est aussi long pour un deuxieme, voir plus j’en sais rien encore (oh ce joli lapsus) mais voilà c’était super drôle de voir les jours passer et de voir que telle fille avait accouché et que toi c’était bientôt ton tour sans savoir quand exactement. Donc t’es content mais pas mal frustré…mais beaucoup de joie également. C’est bizarre de ressentir autant de joie pour des personnes qu’on ne connait pas et voilà c’est un sentiment qui se poursuit après notamment celles qu’on continue à suivre et avec qui on partage toujours nos joies et craintes de jeunes mamans et de jeunes parents, et dieu sait que ce n’est pas évident quand on a peur, quand il y’a les premiers rhumes de bébé quand…il y’a tout pleins de craintes qui passent enfin c’est vrai que c’est super compliqué…Mais moi je trouve que ça a été vraiment une expérience positive il y’a toujours des instamoms que je suis depuis, même si j’ai enlevé toutes les photos de ma fille et de grossesse et décidé de faire un compte insta plus tournée vers ma figure, que je n’aime pas forcément, mais justement je trouve que c’est un autre processus, ça fait partie d’une autre étape de ma vie et ça m’aide tout autant que ça m’a aidé pendant ma grossesse.

Même si il y’a eu un truc très bizarre que j’ai pu remarquer : de la malveillance de certaines mamans qui se permettent de faire des jugements sur d’autres et de façon assez brutale, et donc tu ne comprends pas trop ce qu’il se passe. Je n’ai jamais été prise a partie ou cible de ces choses là, peut-être parce que je n’ai pas beaucoup de followers et puis j’étais en profil privé…beaucoup de choses très très méchantes que je prenais très à cœur même pour des mamans que je ne connais pas dans la réalité mais que je suis et pour lesquelles j’ai vraiment de l’affection. Voilà ça c’est un côté très pénible ..ou alors il y’a des mamans qui, si tu oublies de liker une seule de leur photo, tu sens qu’elle te lance des piques, c’est jamais direct, elle sont toujours en train de se plaindre des autres mamans et tu sens un besoin de reconnaissance super malsain, qui se fait à travers l’image de leurs enfants et ça par contre c’est mort . Donc j’ai arrêté de suivre ces filles où je sentais qu’il y’ avait quelque chose qui n’allait pas à ce niveau là…

Mis à part ça j’en retiens vraiment que du positif et toutes ses mamans que je suis au quotidien…je ferai un autre podcast pour expliquer pourquoi c’est pas simple d’être un bisounours parce que je le suis assez ..mais voilà je suis vraiment contente d’avoir fait partie de cette communauté, de toujours en faire partie, c’est vrai que je ne suis plus de nouvelles mamans mais je garde le lien avec celles que je suis depuis un bout de temps maintenant, parce qu’ on développe des amitiés virtuelles, peut-être pas aussi poussées que certaines, qui se rencontrent, s’adorent, s’envoient des choses…mais au fond il y’ a de la bienveillance et je souhaite toujours le meilleure aux autres quoi!

Je crois que je tourne un peu en rond…mais en conclusion voilà ça a été un bon moyen de parler de choses, vider son sac, ne pas bassiner ses amis avec ça…pouvoir en parler, en parler, en parler parce que sinon c’est compliqué de passer de la vie de jeune femme à jeune maman…tu te sens comprise…beaucoup plus.

Voilà c’était mon premier podcast, pas très construit, mais je préfère être comme ça, dire les choses comme elles viennent voilà…soyez indulgents je vous en prie 😀 …j’essaierai de conserver le même format,10, 12 , 15 minutes merci de m’avoir écouter, merci de vos retours. Je vous fais des bisous et à bientôt !  »

Love.

2- Arrêter sa contraception et commencer à devenir…folle !

heres-what-you-need-to-know-about-birth-control-and-blood-clots-1432933208944

La contraception….on a toute notre avis dessus….pour ma part ce fut beaucoup de problèmes avec les différentes pilules : saignements quotidiens, prise de poids affolante, changement d’humeur, grosses frayeurs et j’en passe…en un mot l’ENFER !

Et puis un jour épuisée physiquement et moralement par des jours d’hémorragies, je me rends aux urgences gynécologiques et on prend enfin mon cas sérieusement. Après plusieurs tests, prises de sang, rendez-vous avec ma mère et concertations de gynécologues, on me propose un stérilet !

Pose du stérilet Mirena en avril 2013… et depuis ?que du bonheur !
Règles tous les mois et demi, pas de douleurs, pas de prise de poids et en plus pas besoin de mettre de réveil…sentiment de liberté !!!!

Après 1 an et demi de bonne entente, retrait du stérilet le 19 janvier 2015. J’ai mes règles avant, le 16 janvier, mais cela ne pose pas de problème… le jour du retrait, je tousse,la Gynécologue tire dessus et voilà, pas de douleur (contrairement à la pose où on se sent un peu douloureuse pendant quelques heures)…. Elle me prescrit deux prises de sang, des acides foliques et des bas de contentions.

Le lendemain, je m’inquiète parce que j’ai de grosses pertes de sang avec des gros caillots…je me fais des films mais ça s’arrête quelques jours après….il faut le temps que tout se remette en place.

Et puis je suis sur un petit nuage! Trop heureuse de débuter cette aventure !!! Je ne dis rien à Chéri mais il ne sent plus les fils lors de nos câlins … »oh il a du un peu remonter [le stérilet] ne t’inquiète pas mon cœur  » que je lui dis, mais il n’est pas dupe, il sourit et ne dit rien !

Je pense à cette nouvelle aventure bébé tous les jours et constamment, ça devient presque une obsession ! J’écoute le moindre mouvement de mon corps et essaie de l’interpréter !!! (JE SAIS QUE VOUS ÊTES PASSÉES PAR CETTE ÉPISODE DE FOLIE OU QUE VOUS ALLEZ Y PASSER !!! NE MENTEZ PAS !)

Mes premières vraies règles depuis longtemps arrivent …le jour de la Saint- Valentin, et j’ai vraiment maaaaaaal au bas du ventre, dans le dos, c’est atroce, je n’ai jamais eu mal comme ça !

Est-ce mon 1er ou 2ème cycle ? sachant que j’avais mes règles pendant retrait stérilet…..Qu’en pensez-vous ?

Sinon j’ai retrouvé une libido de feu !

Les contraceptifs agissent vraiment sur notre libido où l’envie de bébé active les hormones « chaude comme une baraque à frites » ? je ne sais pas…mais je suis super sensible *This girl is on fiiiiiiiiiiiire*

Je tente de prendre ma température tous les matins afin de faire une courbe de fertilité mais j’arrête vite c’est contraignant je trouve car il faut la prendre  à la même heure….ouais je ne suis pas sûre de ce thermomètre en plus…MAIS j’observe des pertes crémeuses épaisses (bon app!)  les 24 et 25 février !

Le 28 février en rentrant de week-end, je me sens malade en voiture, alors que ça n’arrive JAMAIS (je lis en voiture sans aucun problème) et j’ai les seins tendus…

Je guette tous les symptômes, c’est long….alors je discute et lis différents forum, regarde des vlog, des films, Baby boom, 4 bébés par seconde….

Je ne sais pas vraiment quand j’ai ovulé, le 24? le 25 ? si on compte comme il est dit sur les livres en général on compte dpo (date post ovulation) 14 jours après le premier jour des règles, donc moi ce serait le 28 février.

Le 7 mars, à normalement 7 jours de la dpo je fais un test parce que j’ai bon espoir qu’une éventuelle grossesse soit détectée avec un Clearblue digital et parce que j’en ai deux dans mon tiroir de salle de bain …j’en fais un et test négatif…bouuuuuhhhhh….je suis trop déçue alors que je sais que les essais peuvent durer longtemps!

Bref mon esprit est tourné que vers cette envie de bébé…il faut que je sois patiente !