Film : Des femmes et des huis clos : « Une journée particulière » (1977) et « Sur la route de Madison » (1995)

Parce que je trouve que ces deux films se ressemblent énormément sur le fond.

Deux femmes comme enchainées à leur statut de femme d’intérieur, qui s’autorisent un jour à sortir (pas loin de chez elle hein faut pas déconner), tels des oiseaux qui s’échapperaient de leur cage…

Sur leurs routes, deux artistes, des hommes libres, mais pas libres d’aimer l’objet de leur désir.

Deux époques, une société où le mariage est sacré (ce qui n’empêche pas une petite incartade…) Et une furieuse envie de vivre.

Deux films qui font aimer la liberté d’aimer, la liberté tout court!

Deux couples magnifiques du cinéma!

° Sophia Loren et Marcello Mastroianni °

Une-Journée-particulière_accueil

« On peut pleurer seul, mais il faut être deux pour être heureux »
Une journée particulière de Ettore Scola ( 1977)

° Meryl Streep et  Clint Eastwood  °

slmdm
« Je te veux pour toujours. Je veux t’aimer comme je t’aime en ce moment pour le reste de ma vie. Mais tu ne comprends pas…On perdrait tout si on partait ensemble. Je ne peux pas renier toute une vie pour en construire une nouvelle. Tout ce que je peux faire c’est maintenir ces deux états d’esprit. Aide moi! Aide moi à faire en sorte que mon amour pour toi ne disparaisse jamais. »

Sur la route de Madison de Clint Estwood (1995)

Documentaire : Les Bimbos d’égypte d’Amine BOUZZIANE (2012)

[Ce billet vient de mon précédent blog dansologie.wordpress.com, le sujet me tenant à cœur je le publie à nouveau ici]

JE VOUS INVITE VRAIMENT A VOIR CE DOCUMENTAIRE « Les bimbos d’Égypte » qui a été diffusé en 2013 sur la chaîne LCP et qui est disponible sur ici

Les_bimbos_d_Egypte_enquete_sur_un_paradoxe

DANSER en Égypte, ou dans d’autres pays comme en Tunisie (avec le Harlem Shake qui a affolé les salafistes) et en Guinée-Conakry (avec le « Faré Gnakhi » qui a affolé les conservateurs ) est considéré comme une « vilaine chose »…. un crime passible de lourdes sanctions !

Dans ce reportage, on voit des jeunes chanteuses qui écrivent des chansons d’amour et se montrent dans leurs clips dans des postures lascives et des tenues sexy… Rien de bien grave pour nous, occidentaux qui sommes inondés à longueur de journée de femmes dévêtues , et puis on y voit aussi  quelques danseuses traditionnelles ne peuvent plus exercer leur art librement. Le journaliste explique à quel point il a été difficile de trouver des danseuses qui acceptaient de témoigner à visage découvert, et ce pour de bonnes raisons : elles sont calomniées, insultées, et risquent leur vie par amour de la danse. *ce que je trouve vraiment triste et courageux à la fois*

Personnellement, lorsque j’ai vu ce reportage, j’ai eu la gorge nouée  car la danse fait partie intégrante de la culture égyptienne et est vouée à disparaitre à cause de personnes qui se proclament bien penseurs de la société, au nom de dieu, car d’après eux la musique et la danse viennent de Satan. *ça me donne vraiment envie de frapper dans un mur*

Et vous qu’en pensez vous ?

*Battons-nous pour nos passions, car nous avons la liberté de le faire alors à bas la flemme !!!*